Introduction de la Commission Exécutive de l’Union Locale de Nice du Mercredi 16 Février 2022

Introduction de la Commission Exécutive de l’Union Locale de Nice du Mercredi 16 Février 2022

Par Alexandre LATRUFFE

Notre 4ème Commission Exécutive de l’Union Locale CGT de NICE depuis notre Congrès se rassemble à 54 jours des Présidentielles 2022, dans une crise mondiale économique, sociale, sanitaire et environnementale dont le seul Capitalismeest responsable !

Cette crise sanitaire depuis 2 ans, a des conséquences dévastatrices sur tous les plans pour toutes les populations dans le Monde qui réclament avec l’OMS, avec les forces progressistes dont la CGT, la levée des brevets des vaccins. Aucun pays ne pourra se sortir de la pandémie à coup de doses de rappel. Les inégalités sont criantes dans tous les domaines, les ¾ des vaccins fournis en 2021 sont allés vers des pays riches contre 1 % seulement vers les pays pauvres. Les choix politiques des pays riches, dont la France, dans tous les domaines ne répondent,          ni aux besoins de santé publique, ni à la protection des populations.

De plus, la Loi liberticide sur le Pass vaccinal contraint, mais ne protège pas !

Faire croire que le Pass vaccinal va mettre fin à la pandémie mondiale !                                                       C’est la même manipulation d’esprit d’affirmer, que rouler électrique va sauver la planète !

Alors que les JO de PEKIN se déroulent avec 100% de neige artificielle, la Coupe du Monde de football se jouera dans le désert du Qatar dans 8 stades climatisés, que la LUFTHANSA avoue 18000 vols à vide pour conserver ses couloirscommerciaux, qu’un paquebot consomme l’équivalent de 87000 voitures diesel et que les milliardaires font des voyages dans l’espace !

La solution, n’est pas le tout électrique, en roulant avec des batteries au lithium !                                                                            Ce monde est fou ! La seule faute au Capitalisme !

Cette crise sanitaire qui perdure, met en lumière, les politiques de démantèlement du gouvernement sur tous les services publics et industriels du pays au profit des actionnaires et financiers.                                       La Santé publique, le médicosocial, l’Hôpital et les Ephads sont les premièresvictimes du tout privé, tout lucratif, occasionnant les nombreuses luttes historiques dans ces secteurs.

Les grands groupes, comme ORPEA ou KORIAN dégagent des milliards d’euros de bénéfices sur le dos de nos anciensmaltraités comme des marchandises. Ce mauvais traitement s’opère à tous les services publics qui, au lieu d’êtresanctuarisés, sont privatisés sur l’hôtel du seul profit aux actionnaires.                     Santé, Education, Transports, Rail, Energie, Télécommunications, Aéroportuaire, AutoRoutes, etc…. !

Dégradation des services publics rendus aux usagers et explosion de tous les prix,  y compris de première nécessité, hausse de lénergie + 44%, augmentation des loyers…de lalimentaire, hausse de l’essence à 1,73 le litre pendant que Total se goinfre avec 15 milliards d’euros de bénéfices …. ilfaudra s’attendre à bien pire si l’on veut du carburant décarboné. Les experts s’accordent à dire que le baril de pétrole coutera entre 150 et 200 dollars le baril, soit deux fois le montant actuel. C’est le prix qu’il faudra payer.

Les compagnies aériennes en sont bien conscientes et elles ont commencé à sensibiliser leurs clients à cette nouvelle donne. Air France a par exemple décidé d’une surcharge de 1 à 4 € en classe économique, de 1,5 à 12 € en business et de 12 à 24 € en première.

Linflation officielle s’envole à 2,9 %, par mois, elle grimpe inexorablement et ce nest quun début car la hausse des prix est orchestrée par les multinationales pour engranger des milliards de profits !

C’est la préoccupation majeure à laquelle est confrontée la majorité de la population pour boucler les fins de mois : le pouvoir d’achat !!!

Le seul moyen pour augmenter le pouvoir d’achat c’est d’augmenter les salaires.
Un peu plus de 2,1 millions de travailleurs vivent avec moins de 885 euros par mois et 10 % des travailleurs du privé, gagnent moins de 1.319 euros nets par mois, 25% des étudiants vivent sous le seuil de pauvreté ; au cours du quinquennat de Macron, les 5 % les plus modestes ont perdu en niveau de vie, baisse des aides au logement (APL), accroissement de la précarité, du chômage, endettement généralisé… plus de 300 000 SDF

La France compte des millions de pauvres, 14,8% de l’ensemble de la population, un record.
L’urgence, c’est donc d’augmenter les salaires et porter immédiatement le Smic à 2.000€ brut, comme 80% des français le revendique dans un sondage Ifop !

Contrairement à l’administrateur de TOTAL, Bertrand JACQUILLAT, membre du Cercle des économistes, qui déclare dans le Parisien en bon capitaliste décomplexé : « Non, si vous favorisez les salariés, ce sera au détriment des actionnaires ! Le salaire ne fait pas tout dans la motivation du salarié, en revanche, le dividende fait tout dans la motivation de l’actionnaire ! » Honteux !

Le monde du travail n’a jamais été autant exploité en augmentant les rythmes et le temps de travail, en accentuant la précarité, la flexibilité, en diminuant ou en bloquant les salaires.

Oui les moyens existent. Le travail des salariés produit 2.500 milliards d’€ détournés par le capitalisme. Les profits des sociétés capitalistes sont passés en 2020 de 265 à 330 milliards, soit une hausse de 24%. Macron a accéléré et amplifié les mesures de ses prédécesseurs. Les 500 familles les plus riches possèdent une fortune cumulée de 1.000 milliards ! La fortune des riches a augmenté de 276 milliards en 19 mois…

On compte 309.000 nouveaux millionnaires ! La fortune de B Arnault représente 3 fois la dette des hôpitaux publics ou encore 8 fois le budget dédié au RSA chaque année. Cela signifie qu’il accumulé en moyenne 723 000€ par jour depuis sa naissance soit près de 50 années de Smic net chaque jour pendant 72 ans (c’est son âge). Inimaginable !

Le CAC 40 a atteint son plus haut niveau avec 70 milliards en 2021.
La création des richesses vient des travailleurs, elle doit leur revenir par une redistribution des richesses raisonnable afin que chacune et chacun trouve sa place dans une société qui serait du coup plus humain en terme de « Vivre ensemble » !

Comment reprendre au capital tout cet argent ? Un seul moyen, la lutte de classe. Toute l’histoire de notre pays le démontre et ces conquis sociaux (19361945- 1968…)

Les luttes se développent partout à 54 jours de la présidentielle, (voir l’agenda social), cest du rarement vu, pour les salaires, contre les suppressions d’emplois, les conditions de travail, la défense des conquêtes sociales majeures comme la sécurité sociale et les retraites. Luttes pour la défense du Service Public, manifestation du personnel de santé, enseignants, médico sociaux, EDF, SAM, Centrale de Gardanne, Douaniers, DALKIA, WHIRPOOL, RENAULT, MICHELIN, LUSTUCRU, BONDUELLE, THALES,DECATHLON, LEROY, MERLIN, Commerce, etc  !                                                          Dans toutes ces grèves et manifestations (voir l’agenda social), jeudi 27 janvier,             8 mars, 17 mars, 18 mars, 24 mars pour les retraites, 1er Mai.. !

Toutes et tous revendiquent :                                                            

-Augmentation du SMIC à 2000 euros brut                                                                                                    Un système de santé en France, intégré dans un monopole public regroupant l’ensemble des secteurs travaillant pour la santé publique comme l’hôpital, la médecine, la recherche, la chimie, la pharmacie, les laboratoires, la fabrication de matériel médical, etc                                                                                                                                

Pour l’énergie regroupement de tous les secteurs concernés : électricité–gaz–énergie fossile–production et traitement de l’eau, ainsi que toutes les industries liées à la production de ces énergies, à leurs transports etc.
Les transports, les télécommunications, l’enseignement, doivent également être placés sous monopole public, seule condition de leur développement pour répondre aux besoins sociaux.
Comme 71% des français y sont favorable, le droit à la retraite à 60 ans avec 37 ans ½ de cotisations, à 55 ans et 50 ans pour les travaux pénibles et dangereux.
L’égalité hommes femmes dans tous les domaines.
Le droit à un logement de qualité pour tous.
L’arrêt de la « réforme » de l’Assurance chômage, sans régler le principal souci de 10 millions de chômeurs, avec tout un arsenal répressif, spoliant 1.5 milliards d’euros aux chômeurs, et 500000 contrôles pour ne plus régler leur dû aux chômeurs et l’arrêt de la machine de l’Etat à radier 166400 radiations en 2021, c’est 60% de plus qu’en 2020 !


LUnion des Industries et des Métiers de la métallurgie après le MEDEF vient de donner sa feuille de route aux candidats à lélection présidentielle avec quinze propositions qui constituent un ensemble cohérent pour, selon l’UIMM toutes ces mesures constituent un plan pour liquider les conquêtes sociales, faire baisser le prix de la force de travail et augmenter les profits capitalistes, en clarifiant ce qui relève de la solidarité de lassurantiel et cela en soulignant que la solidarité ne doit pas être supportée par les entreprises. Traduit en français cela signifie den finir avec le système de protection sociale basé sur la richesse produite par le travail.

L’UIMM réclame la réforme des retraites, celle engagée par le gouvernement actuel, avec un relèvement de l’âge de départ de 62 à 65 ans accompagné dune sous indexation du montant des retraites de 1% par rapport à la hausse des prix et la suppression des régimes spéciaux.

Les candidats à lélection présidentielle seront conviés à donner satisfaction aux prédécesseurs Hollande, Sarkozy, Chirac et Mitterrand et a continué à donner satisfaction aux revendications patronales, dautres comme Pécresse le Pen et Zemmour ont déjà donné quitus !

L’enjeu des prochaines échéances électorales en France est plus que jamais un enjeu de classe !

La question des luttes et de leur amplification est donc plus que jamais posée.

Pour cela, nous devons être plus nombreux, faire plus de syndiqués pour un véritable syndicat de lutte de classe et de masse pour faire avancer les conditions du changement et plus représentatif.             Beaucoup d’élections professionnelles dont le CSE vont se dérouler en 2022, c’est le cas à RLA,qui vient de remporter les Elections CSE et Conseil de discipline, avec 85% des votes pour la CGT, sur 81 % de participation, le vote CGT doit s’imposer massivementpartout !

1 adhésion CGT = 3 votes CGT

 

Appuyons-nous en premier lieu sur nos adhérents en les rassemblant, en les formant et en leur confiant un rôle militant et essentiel de notre rapport de force.

Multiplions les opportunités de rencontre avec ceux qui se battent, à la recherche d’une solution sociale progressiste, en recréant des millions d’emplois nécessaires, en réindustrialisant notre pays, en augmentant le SMIC, tous les salaires, minima sociaux et retraites,                                         pour développer une grande Politique Economique et Sociale et des Services Publics de qualité au service de la population !          

C’est bien à partir de l’ancrage de ces luttes que nous pourrons élever le rapport de force                       et créer les conditions pour fédérer et gagner notre fameuse convergence des luttes !

Continuons toutes et tous ensemble, dirigeants de l’UL CGT de Nice, à œuvrer pour une Union Locale CGT de Nice, accessible, organisée et visible !

Une Union Locale CGT, c’est une véritable mission de service public de territoire !

Avec des missions aussi diverses et variées : conseillers du salarié, conseillers, Prud’hommaux, permanences hebdomadaires, Campagnes CGT Confédérales, Caravanes Saisonniers, renforcer la CGT par l’adhésion, négocier des protocoles électoraux, mises en place d’élections professionnelles, créations de syndicat, organiser des formations, aider les syndicats à organiser des congrès, mettre à dispositions des structures des salles et moyens de communication, bureaux d’embauches, etc……. !

Continuons d’accueillir les salariés qui viennent à nous, tout en allant à leurs rencontres pour les organiser CGT sur leurs lieux de travail lorsqu’ils sont en lutte !

Communiquons sur nos actions FNAC, MOOVIA TRANSDEV, MARDI DE LA COLERE, Educ, Spectacle, collage, tractage, AG de retraités, Collectes alimentaires……. sur le Facebook de l’UL CGT de Nice ou sur la chaine you Tube de l’UL de Nice fraichement crééeet inaugurée avec la Conférence en ligne Débat scientifique  « virus et vaccins », du 14/12/21 dernier,envoyés aux structures CGT !

Il ne nous reste plus qu’à faire vivre et faire connaitre cette chaine youtube,

à chacune de nos initiatives !

Chaine YouTube de l’Union Locale CGT de Nice : https://youtu.be/AM3QMPTQQIc

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.