8 mars 2022, Journée Internationale de lutte pour les droits des Femmes.

Le féminisme est un ensemble de mouvements et d’idées philosophiques ayant pour vocation de définir et promouvoir l’égalité entre les Femmes et les Hommes, en militant pour les droits des femmes dans la société civile et la vie privée. (Wikipédia)

D’une manière générale, le féminisme peut donc être considéré comme un mouvement visant à mettre fin au sexisme, l’exploitation et à l’oppression sexistes et à réaliser la pleine égalité de genre en droit et en pratique.

Une grève féministe est donc une grève pour dénoncer les inégalités dans le monde du travail entre les Femmes et les Hommes.

Contrairement aux idées reçues qui circulent en ce moment sur les droits des Femmes, nous sommes encore très loin de l’égalité.

Alors que l’égalité salariale est inscrite dans la Loi depuis 1972, force est de constater que les salaires des Femmes sont en moyenne inférieurs de près de 28,5% (INSEE 2021) à ceux des Hommes, ce qui induit des pensions et retraites inférieures de près de 40%.

Que ce soit dans la Fonction Publique ou dans le privé, les Femmes sont majoritaires dans les métiers dévalorisés socialement et financièrement : catégorie C de la Fonction publique (AESH, ATSEM, Aide-soignant·es …), hôtesses de caisse, personnels de ménage, aide à la personne …

Dans l’ensemble de ces métiers, les qualifications et la pénibilité ne sont pas ou très peu reconnus. Un autre exemple, les BTS tertiaires où se dirigent une majorité de Femmes est moins bien payée que les BTS industriels où est une majorité d’Hommes !

Revaloriser les métiers à prédominance féminine profitera aussi à tous les hommes qui travaillent dans ces filières.

Dans le même temps, il faut mettre fin aux violences que subissent les Femmes. Elles s’expliquent par la persistance du système patriarcal, qui place les Femmes en infériorité aux Hommes dans toutes les sphères de la société, publique et privée. Elle implique des discriminations systémiques envers les Femmes.

Les Femmes, et les Hommes, se retrouvent de fait enfermé·es dans des représentations stéréotypées du Féminin et du Masculin, qui les assigneraient à des tâches prédéterminées par la nature …

Combattre les inégalités entre les Femmes et les Hommes, c’est améliorer la société pour toutes et tous.

C’est pour une société plus égalitaire que l’UD CGT des Alpes Maritimes appelle à la grève et à la manifestation le 8 mars, Journée Internationale de lutte pour les droits des Femmes. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.